On est neutre, on veut un réseau à l'identique !

Par SwissTengu @SwissTengu @SwissTengu — 27.03.2014
La Suisse est un pays neutre. Comme tel, elle ne prend pas part aux conflits ou autres (oui, enfin, elle vend ses armes, y a pas de raisons…).

Seulement, ce principe de neutralité n'est pas appliqué sur le Net. En effet, comme le montrent certaines offres d'opérateurs mobiles, le principe de Neutralité des Réseaux n'est pas respecté.

//share.tengu.ch/screens/mtv-mobile_.png


Trop chouette, on a droit à du trafic WhatsApp gratuitement en Suisse, et 100Mo de données WhatsApp sont offertes pour nos contacts depuis l'étranger.

Quel est donc le problème, demandez-vous ? Petit apperçu:
- Le fournisseur de service surveille de près ce que vous faites, de manière à pouvoir déduire précisément votre trafic WhastApp.
- Le fournisseur vous pousse, avec ce genre d'offre, à acheter un service tiers — WhatsApp est gratuit la première année, puis coûtera 1$ par an (source). Certes, ce n'est pas une fortune, mais le principe reste douteux.
- Le fournisseur vous pousse à souscrire à une application américaine, fermée, qui plus est rattachée à Facebook, autre plate-forme américaine, connue pour son absence de respect de la vie privée.
- Le fournisseur, en pratiquant ainsi de la différenciation quant aux contenus tout en vous offrant un (petit) avantage financier, vous habitue doucement à ne plus trouver normal d'accéder au Net complet de manière égale et illimitée.

Une douce manière de vous habituer, consommateurs, à voir l'accès à Internet filtré, limité, trié, favorisé au gré des accords entre entreprises privées. On peut aussi être sûr que pas mal de monde va souscrire à ce genre d'abonnement, du fait qu'il reste financièrement intéressant.

Il serait très intéressant d'avoir l'avis du PFPDT par rapport à ce type d'offres. Certes, la neutralité des réseaux n'est pas dans la loi suisse. Mais il n'est pas trop tard pour y songer sérieusement, et faire le nécessaire.

Les partis politiques conscients de l'importance d'un réseau neutre et égalitaire, comme le Parti Pirate, les Verts ou encore les Socialistes, ne devraient pas attendre pour faire des propositions dans ce sens au Parlement. Il faut réveiller nos élus, et les motiver à proscrire les actions poussant à favoriser certains contenus au détriment d'autres.

Sacrifier nos libertés et nos droits au nom de la sacro-sainte économie est une erreur grossière.

Commentaires (1)

par Pascal KOTTE — 05.05.2014, 08:07 — PermaLink
Merci. C'est effectivement une nécessité de fournir un choix éclairé aux acheteurs Suisse. C'est une des motivations fondamentales de la construction de notre réseau ICT-Y.ch, de l'observatoire CloudReady.ch, et du projet EULA-A.ch... Mais encore nous faut-il réussir à les promouvoir et les faire connaître de nos acheteurs Suisses. Nous n'agissons pas au niveau politique, mais tentons une approche "économique responsable". Cdlmt.
Ajouter un commentaire