Je sécurise mes contenus en zip ou assimilés

Par SwissTengu @SwissTengu @SwissTengu — 04.08.2015
Non, ce n'est pas une blague. Y a même tout un article1 sur une personne, sans doute très bien et consciencieuse, qui explique avec sérieux protéger les informations "très sensibles" envoyées par mail sur un PDF protégé par un mot de passe ou en zip.

Si le premier semble une bonne idée, il convient de rappeler que les mots de passe PDF ne sont pas gage de sécurité, une simple recherche2 permet de s'en rendre compte.

Quant au second… Si "unzip " permet d'accéder au contenu, on ne peut pas vraiment parler de protection. Certains vont parler des mots de passe sur les archives ZIP (voire RAR)… Là encore, non3.

Malheureusement pour cette personne, les données confidentielles pour lesquelles elle signe des NDA4 sont en fait à poils sur le Net. Super.

Maintenant que ces choses sont dites et (je l'espère) claires… "Comment qu'on peut faire pour protéger les contenus confidentiels qu'on communique à droite ou à gauche !?"

Différents systèmes existent, certains pas du tout conviviaux mais offrant une sécurité au top, d'autres carrément plus cools et clic-o-convi tout en offrant une sécurité à priori correcte.

Le pas convi : GPG via Enigmail ou GPGTools
On a tous ou presque entendu parler de GPG5 ou PGP6 et, surtout du fait que cet outil est tout sauf intuitif, pratique et orienté "utilisateur final" : il faut faire des "échanges de clefs", il faut "régler le niveau de confiance", "signer des clefs", "générer des certificats de révocation"… Autant de termes barbares, le tout le plus souvent géré dans des interfaces peu intuitives.
Sans même parler du fait qu'il faut se souvenir d'un nouveau mot de passe…

Bref. GPG est sympa tout plein, mais, franchement, à part des geeks barbus et quelques illuminés, pas grand monde l'utilise. Dommage. Parce que l'outil en soi est excellent.

Le convi : les solutions "tout en un"
Heureusement, des solutions existent et, il faut l'avouer, elles sont séduisantes : imaginez une interface à-la gmail, vous offrant tout le confort d'un client mail tout en vous offrant un moyen de communication chiffré.

C'est le cas, entre autres, de Protonmail7, une solution basée en Suisse, et Tutanota8, une solution libre basée en Allemagne.

Ces solutions offrent une interface simple, efficace et, du moins sur le papier, assurent que les communications effectuées par ce biais sont chiffrées de bout en bout, sans aucun moyen tant pour le fournisseur du service que quiconque autre que vous et le destinataire d'accéder au contenu du mail ou de ses pièces jointes.

Contrairement à GPG, ces deux applications ne demandent pas un "échange de clef", ni la gestion d'un trousseau de clefs, ni rien de tout ce genre.

Dans le cas où votre contact n'a pas de compte sur l'un de ces services, mais que vous voulez chiffrer le contenu, il vous suffit de défnir un mot de passe, que vous vous communiquez par un "side-channel", à savoir un moyen de communication tiers (sms, appel vocal, email sur d'autres adresses, etc).

Notez au passage qu'actuellement, il semblerait que seul Tutanota permet à votre correspondant "externe" au système de vous répondre de manière sécurisée, bien que Protonmail soit sur le point de fournir une mise à jour allant aussi dans ce sens.

Les solutions pour communiquer de manière sécurisée existent. Il tient à vous de vous renseigner et de les promouvoir ;). Parlez-en autour de vous, et ne comptez pas sur ZIP, RAR ou PDF pour protéger vos contenus.

Parce que oui, manifestement, n'importe qui a quelque chose à cacher. Même une traductrice indépendante. Il n'y a donc pas besoin d'être un perdoterroriste tueur de chatons pour avoir besoin de protéger ses données.

À bon entendeur, salut !

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire